Julien Gouy Bosch (LREM) : « La politique c’est notre avenir, et c’est à la jeunesse de s’impliquer »

Dans cette série de portraits, nous avons choisi de mettre en avant l’engagement de jeunes au sein de partis politiques. Pourquoi décident-ils de s’engager, que leur apporte le militantisme, quelles idées leur plaisent au sein de leurs mouvements respectifs… Voilà toutes les questions que nous nous sommes posés afin de réaliser ces cinq premiers portraits, avec la volonté de surmonter nos convictions personnelles.

Aujourd’hui, nous vous racontons notre rencontre avec Julien Gouy Bosch, un JAM, « Jeunes avec Macron » et adhérent à LREM.

Julien vient de Toulouse, il étudie actuellement à Lille 2, en première année de Science Politique. Dans sa famille, personne n’est vraiment militant, même si la politique est un sujet qu’il connaît depuis tout petit. En effet, ses parents ont des avis politiques divergents, mais tombent d’accord sur certains sujets, ce qui a créé de nombreux et riches débats au sein de sa famille et a ainsi fait émerger ses propres convictions politiques.

Il adhère, en décembre 2016, au parti de La République En Marche (LREM), à ce moment-là, le programme n’était pas encore établi, mais quelques idées directrices étaient évoquées, qui l’ont séduit. Emmanuel Macron, auparavant ministre de l’Economie, avait participé à l’élaboration de la loi El-Khomri ainsi qu’à la loi Macron, Julien savait alors vers quel type de politique il s’engageait. Pour rappel, la Loi El-Khomri dite « loi Travail », vise à réformer le Code du travail afin, selon le gouvernement de l’époque, de « protéger les salariés, favoriser l’embauche, et donner plus de marge de manœuvre à la négociation en entreprise ».  La loi Macron, vise quant à elle, à créer et développer l’activité en France.

« Aller au-delà des clivages pour faire progresser la France »

Ne pas tenir compte du clivage gauche/droite en le dépassant, un programme basé sur le progressisme et une forte ambition européenne ont été les facteurs déterminants dans son engagement militant.

Dès le 6 avril 2016, quand Emmanuel Macron a créé le mouvement, Julien s’est intéressé avec attention à celui-ci, mais en tant que simple spectateur. Puis à partir d’août 2016, Emmanuel Macron démissionne de son Ministère, Julien est presque convaincu et commence à soutenir LREM. Enfin, en novembre 2016, Emmanuel Macron annonce sa candidature pour les élections présidentielles, c’est alors qu’il a sauté le pas et qu’il a milité.

« La jeunesse a un rôle important à jouer dans la politique »

Pour Julien, la politique permet aux jeunes de prendre des décisions pour le monde futur, c’est donc important pour lui que les « jeunes s’intéressent, s’impliquent en politique et s’engagent dans des partis politiques, car c’est au travers de la politique que la jeunesse s’émancipe ».

Concernant le mouvement des « Gilets Jaunes », qui fait aujourd’hui débat dans la société, Julien explique comprendre leurs revendications, cependant il nuance « on peut revendiquer, mais il y a une forme à avoir, une manifestation cela peut aller, dix-huit c’est un peu trop » (au moment de l’entretien). De plus, « ce n’est pas par la casse que l’on peut obtenir ce que l’on veut, même si des casseurs se glissent dans les manifestations les samedis, il y a quand même des Gilets Jaunes radicalisés ». Il rappelle aussi que le constat dressé par les Gilets Jaunes, fait écho à celui de la « Grande Marche », qui allait à la rencontre des Français. Dès lors pour lui, « le Président de la République, le Gouvernement et les militants de LREM sont conscients des problèmes que peuvent rencontrer les Français ». Pour Julien, le Grand Débat et ses propositions auront un impact assez conséquent sur le reste de sa politique. C’était d’ailleurs une volonté du Président de la République, antérieure au mouvement des « Gilets Jaunes » pour faire en sorte que tous les Français s’expriment, « il leur a donné une opportunité, et il y a eu plus d’un million de participations, regroupant toutes les générations et catégories socio-professionnelles ».

« LREM  s’inquiète par rapport à l’avenir de notre planète, le climat et l’environnement sont des thèmes importants, même un axe majeur de la politique du Président, autant dans sa politique européenne que dans son projet national. »

L’objectif de LREM et du Gouvernement est « de faire au mieux pour que la planète ne meurt pas », c’est pour cela que le Président veut respecter les règles et principes de la COP 21. De plus pour Julien, la Marche pour le Climat est une bonne initiative portée par les jeunes, des membres de LREM  se sont d’ailleurs impliqués, des ministres ainsi que des JAM étaient dans le cortège parisien du 16 Mars 2019 pour « La Marche du Siècle ». Concernant l’interdiction du glyphosate, reportée à dans trois ans, Julien précise que certains agriculteurs n’ont que cet outil pour pouvoir produire « il faut donc trouver un consensus, et donner des alternatives à ces agriculteurs », tout en réfléchissant à la protection de l’environnement. 

Enfin pour les élections Européennes, le parti et Julien sont plutôt confiants, c’est d’après lui, le seul mouvement à proposer une réelle ambition et un projet basé sur l’Europe, « on n’est pas là pour la détruire ». « J’espère que les Français feront le choix d’un parti qui est pour l’Europe et qui veut la réformer dans la profondeur ». Rappelons qu’au moment de l’interview, la liste n’avait pas encore été annoncée.

L’interview se termine, Julien est soulagé, son stress peut enfin retomber, il est perceptible qu’il a à cœur de défendre les idées portées par LREM.

MARTHE DOLPHIN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s