Handibasket : un combat de longue haleine

Apparu en France en 1970, de plus en plus reconnu par le grand public et consacré par les paralympiques, le handibasket est surement le handisport le plus célèbre. Mais jusqu’à quel point ? Quel est l’ampleur du mouvement dans nos villes ? Entre les stations de métro Porte de Douai et Porte d’Arras, nous avons passé les portes du gymnase de Moulins, pour en découvrir davantage.

C’est un vaste complexe sportif que l’on peut admirer dès l’entrée de la Salle Ostermeir : des installations modernes et adaptées pour tout type de joueurs, refaites il y a quelques années. Le terrain donne cette même impression très professionnelle qui détonne d’autant plus avec nos minois de jeunes étudiants, notre feuille A4 noircie de questions, nos smartphones en mains, prêts à filmer, plein d’ambitions. Cette approche à la fois culottée et scolaire nous vaut quelques œillades et sourires, surtout lorsque que l’on demande si on est bien au bon endroit pour la conférence de presse.

C’est finalement au coach Loïc que nous avons à faire, qui n’a l’air en rien au courant de cette médiatisation soudaine de son terrain. Qu’à cela ne tienne, il est le mieux placé pour nous raconter l’histoire de son équipe.

Loïc Vanderdonckt, coach de l’équipe 1 – Photo : Elise GALLE-TESSONNEAU/Antoine APELBAUM

L’interview de Loïc est disponible sur notre chaine YouTube. A la fois coach de l’équipe de handibasket et de l’association LUC HANDIBASKET, il nous donne les clés de ce sport en nous livrant son ressenti à propos de son futur. Adaptation des règles, équipes mixtes, mélange des valides et handicapés, préparation physique et mentale, voici quelques sujets que nous abordons au cours de notre entretien.

Une médiatisation et un financement encore compliqués
Romuald Guidez, président de LUC HANDIBASKET – Photo : Elise GALLE-TESSONNEAU/Antoine APELBAUM

Quant au Président de l’association, Romuald Guidez, son approche semble plus amère. Lui, le handibasket c’est son combat, jour et nuit, depuis 2005 et la création de LUC HANDIBASKET. Un match qu’il nous dépeint comme perdu d’avance face à des adversaires coriaces. Oscillant entre pouvoirs publics aux subventions frileuses et médias aux abonnés absents, la route est encore longue pour se faire une place.

Retrouvez tous les propos de M. Guidez sur notre compte Instagram. Financement, médiatisation, il aborde toutes les difficultés auxquelles il se confronte chaque jour. Cet éternel déterminé ne s’avoue pas vaincu et oeuvre pour faire reconnaitre le handibasket à sa juste valeur.

ELISE GALLE-TESSONNEAU et ANTOINE APELBAUM

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s