Maxenss au Splendid : des débuts prometteurs

L’ambiance était chaude au Splendid vendredi 15 novembre lors du concert de Maxenss. Après une première partie de 2TH appréciée par les fans de la tête d’affiche, celui qui se prénomme « Maxou le zozo » a livré une prestation endiablée à des Lillois, pas prêts d’oublier cette soirée. Cube y était et vous fait revivre ce concert avec une petite rétrospective des artistes.

SURPRISE EN PREMIère partie

Pour les jeunes artistes, la première partie est souvent un passage obligé pour faire de la scène. Difficile pour certains de chauffer des salles dont le public n’attend que l’apparition de leur idole. Ce n’est pas le cas de 2TH, jeune rappeur de 18 ans originaire de Paris, qui, sur des instrus électro/hip-hop, pose un texte réfléchi. Si les débuts sont timides, un mouvement de tête, un léger déhanchement et la foule l’adopte. Il nous a interprété 5 morceaux de son premier EP « Rêver plus grand » sorti en avril. Mention spéciale pour Ne fuis pas, cumulant presque 4 millions de vues sur YouTube. Le titre lui a permis de se faire une petite réputation chez les amateurs de rap. Dans une interview accordée à One Shot, il expliquait que ses aspirations son variées de Hugo Tsr à Eminem en passant par Stromae ou Lomepal. Ce mélange d’électro house, rap, hip-hop est une pépite à aller écouter rapidement.

Le jeune parisien a parfaitement chauffé la salle ! – Photo : Elisa LENGLART LECONTE

Après la “subtile” installation de Sylvestre, mannequin claviste, la deuxième partie a pu commencer. Alex à la batterie et Martin, le guitariste ont commencé à jouer suivi de l’arrivée d’un Maxenss aux airs d’enfant perdu.

Un Maxenss lunatique entre sur scène sous les cris des fans – Photo : Flora GRANCHETTE
De la parodie à l’EP

Maxence Lapérouse a été découvert sur Youtube grâce à ses interprétations très particulières de musiques comme SOS d’un terrien en détresse. En parallèle, il sort des compositions parodiques à l’image de la chanson de la démonétisation ou de Cheveux. Mais l’artiste se fait connaître réellement du grand public lors de sa prestation à La France a un Incroyable Talent. Glissé dans la peau d’un spécialiste du massacre de chanson, il provoque l’hilarité du public et du jury. Pourtant, c’est bien au diapason qu’on le retrouve par la suite avec les trois nîmois de VSO dans l’EP Southcoaster qui lui a fait sillonner salles de concerts et festivales. L’année 2019 est la consécration solo du chanteur avec son premier EP @ en juillet et réédité en physique avec des chansons inédites en octobre. Le choix de ce titre est singulier puisqu’il symbolise ses deux mondes : le réel et Internet.

Un style unique

Peut être que si Maxenss fait autant sensation, c’est avant tout grâce à un style et une voix de velours inimitable qui témoignent d’une très bonne technique vocale. Ses massacres de chanson reflètent parfaitement son talent. Interpréter volontairement des notes fausses aussi précisément n’est pas évident pour tous les chanteurs.

C’est donc un artiste au style indéfinissable et à la plume inventive. Ses  histoires sont fictionnelles ou comme il le définit lui-même « inspirées de faits réelles ». Son répertoire est varié avec des morceaux dansants comme le flûtiste qui provoquent même un pogo en rappel ou bien des musiques plus mélancoliques aux tristesses sentimentales à l’image du  Pré des corbeaux  ou  Les yeux rouges .

Ce qu’on ne pourra jamais retirer à Maxenss c’est son engagement complet dans ces chansons. Il se considère lui-même comme un troubadour qui divertit et chante pour un public. C’est un véritable caméléon changeant d’identité à chaque morceau entre le personnage lunaire, le flûtiste pris dans des mouvements de danses incontrôlables sans oublier l’homme torturé hurlant son souhait d’avoir des cheveux. Maxenss a fait preuve d’une énergie impressionnante malgré une dernière date compliquée suite à un début d’extinction de voix. 

Un troubadour animé par ses chansons – Photo : Flora GRANCHETTE

En bref, les débuts de la carrière solo de Maxenss sont plus que prometteurs. Cet artiste au style unique est à suivre avec attention.  Aux doux cris des fans proclamant leur amour à Maxenss, le concert fut un succès. 

Flora GRANCHETTE et Elisa LENGLART LECONTE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s