50 ans d’Abbey Road : retour sur l’album mythique des Beatles

Sorti le 26 septembre 1969, le dernier album studio du légendaire quatuor britannique est encore aujourd’hui considéré comme un chef d’œuvre, chose d’autant plus impressionnante quand on sait que le groupe était sur le point de se séparer.

L’album d’un groupe crépusculaire

Si Abbey Road est considéré comme l’un de leur meilleur album, il a pourtant été composé par un groupe au bord de l’implosion. En effet les tensions au sein du groupe étaient de plus en plus pesantes et la présence constante de Yoko Ono, artiste expérimentale et conjointe de John Lennon, très critique à l’égard des autres membres, n’a pas arrangé les choses.

Bed-In For Peace
John Lennon et Yoko Ono en 1969, lors de leur lune de miel.

De plus le début des carrières solo de chacun peu de temps avant et la perte de la propriété de leurs chansons, sans compter les tensions découlant de l’enregistrement de l’album avorté Get Back (qui sortira finalement en 1970 sous le nom de Let It Be) ont fini d’achever les Beatles.

Comme conscients de leur fin imminente, les Fab Four ont choisi de terminer leurs album par The End, le seul morceau du groupe à comporter un solo de chacun des membres, comme pour indiquer la fin de l’aventure commune. Ils ne joueront ni ne composeront plus jamais tous les quatre ensembles, les espoirs de reformation du groupe s’éteignant définitivement en 1980 avec l’assassinat de John Lennon.

Un album devenu culte

Contenant des hits comme Come Together, Here Come the Sun, I Want You (She’s so Heavy) ou encore Something, aujourd’hui des morceaux de référence dans le monde de la musique, cet album est à l’époque resté en tête des hits au Royaume-Uni pendant 17 semaines, s’écoulant à plus de 30 millions d’exemplaires.

Mais si l’album reste culte aujourd’hui, c’est aussi grâce à sa fameuse pochette où l’on y voit John Lennon, Ringo Starr, Paul McCartney et George Harrison traverser le désormais célèbre passage piéton d’Abbey Road en face des studios d’enregistrement du même nom. Cette image, souvent parodiée, est aujourd’hui un fléau pour les automobilistes londoniens empruntant cette rue du fait des nombreux touristes voulant imiter le quatuor.

abbey_road-london-1500x850
Un lieu incontournable pour les touristes fans des Beatles.
Un anniversaire qui clôt plus de sept années de célébration

L’album fait peau neuve cette année avec une réédition spéciale contenant de nouveaux morceaux et enregistrements inédits, ce qui saura à la fois ravir les fans et donner des idées de cadeau pour les fêtes.

Mais c’est en 2013, avec le cinquantième anniversaire de leur premier album studio, Please Please Me, que Paul McCartney et Ringo Starr, les deux Beatles restant, ont vu leurs albums remis sur le devant de la scène. En effet les rééditions simples, Deluxe, et même l’ajout de l’œuvre artistique complète du quatuor sur les plateformes de streaming ont permis de faire découvrir à un nouveau public la musique des quatre garçons dans le vent.

Le groupe a aussi été mis à l’honneur deux fois au cinéma en l’espace de cinq ans, une première fois en 2016 avec un documentaire de Ron Howard, Eight Days A Week, revenant sur les raisons qui ont poussé « les quatre garçons dans le vent » à arrêter les concerts en 1966 pour ne se consacrer qu’à leurs albums studio, puis en 2019 avec une comédie de Danny Boyle, Yesterday, mettant en scène un musicien raté se retrouvant du jour au lendemain dans un monde où les Beatles n’ont jamais existé.

Cette hausse de popularité, signe d’intemporalité, a eu pour conséquence la montée en tête des ventes de la réédition de Sergent Pepper en 2017 mais également cette année avec Abbey Road en haut du Top 50, l’album n’avait pas occupé cette place depuis presque 50 ans, un nouveau record dont Paul McCartney s’amuse : « J’ai du mal à croire qu’Abbey Road soit toujours là après tant d’années. En même temps, c’est un album tellement cool ». (Traduction et source : France info)

McCartney
Paul McCartney jouera au stade Pierre Mauroy à Lille le 23 mai 2020.

Les Beatles ont livré avec cet album un requiem grandiose qui reste aujourd’hui une référence pop/rock incontournable, considéré par le magasine spécialisé Rolling Stone comme le 14e meilleur album de tous les temps.

KEVIN CORBEL

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s