Rilès : A Lille, l’apogée du jeune Rouennais

A l’occasion de la sortie de son premier album Welcome to the Jungle, Rilès est en tournée en Europe jusqu’au 14 décembre. Le 21 novembre, le Rouennais de 23 ans a enflammé le Zénith de Lille. Une salle pleine à craquer qui ne demandait qu’à voir la star qui s’est faite connaitre sur YouTube. L’opportunité, aussi, de rappeler ses tout débuts dans le rap français. Nous y étions pour vous faire revivre le concert. 

Younes : une première partie qui Chauffe le public

Avant que Rilès ne commence son show, son ami et rappeur Younes à entamé la première partie du concert. A 24 ans, il compte bien prendre le même chemin que Rilès, qu’il connaît depuis le lycée. Comme son célèbre ami, il s’est d’abord fait connaître sous le pseudo Yoon on the Moon. Avec moins de retentissement, il a pourtant su captiver la foule en jouant notamment Le Grand Remplacement, un single sorti il y a à peine quelques jours, le 4 décembre dernier. Lui aussi fait du rap, mais chante en français, avec des rythmes plus electro que pop.

D’ailleurs, Rilès a montré que le rap pouvait être très acoustique, surtout sur scène. Alors que Younès n’utilisait que des platines, Rilès est accompagné d’un batteur et d’un guitaristes/bassistes. Lui-même va jouer de la guitare sur certains de ces morceaux. Quand il rentre sur scène, il est tout de suite accompagné de danseurs. Il mettra tout ce petit monde à l’honneur.

Il ne monopolise pas la scène. Pendant tout le show, danseurs, guitaristes et batteurs sont mis à l’honneur. Parfois, Rilès se met volontairement en retrais pour leur laisser la place. Il est loin d’avoir pris la grosse tête. Il a même été impressionné par l’ambiance qui régnait dans les Zénith ! La setlist est quant à elle très éclectique. Evidemment, il va jouer les morceaux de son dernière album, comme par exemple Marijuana. Mais il y avait aussi évidemment des titres issus de ses tout débuts sur YouTube.

Du rap improvisé dans la rue, aux zéniths pleins à craquer

Rilès n’était qu’un surveillant dans un collège de Rouen lorsqu’il démarre sa carrière de musicien. Il s’était déjà produit en solo à Rouen, un peu à l’improviste. Il est alors inconnu, mais son public était déjà dingue. Lorsqu’il quitte son poste, la musique devient l’unique source de revenus pour lui. Il crée alors un home studio dans sa chambre, chez sa mère. En septembre 2016, il se lance le défi de sortir un son chaque semaine – le Rilèsundayz. Ses plus gros titre furent I DO IT, Thank God, In the Jungle ou encore Those Nights. En Avril 2017, il est présenté par Seb La Frite dans une vidéo. C’est à partir de là que sa carrière prend véritablement de l’ampleur.

Brothers et Thank God sont certifiés Disque d’Or en Octobre 2017. Fin 2018, I Do It est annoncé Disque d’Or lui aussi. Ses morceaux font plusieurs millions de vues sur YouTube, comme Thank God qui enregistre 38 Millions de visionnages. Rilès avait déjà sorti un premièr album (Vanity Plus Mind) mais c’est le Rilèsundays qui le poussera à entamer une première tournée en 2017 – le Jungle Tour. Le succès est total. Partout en France, les concerts se déroulent à guichets fermés. Suivi de ce succès en Europe, il part au Maghreb faire une courte tournée. Tous ses concerts sont eux aussi, sold-out.

Lorsque ces tournées s’achèvent, il prend une pause, mais annonce dans un même temps qu’il a signé un contrat de partenariat avec Republic Records et Sony/ATV Music.

Il a mis du temps avant de se décider. Plusieurs maisons de disques américaines tapaient déjà à la porte du jeune rappeur. En janvier 2019, il annonce que son nouvel album est prêt. Welcome to the Jungle sortira à la fin de l’été 2019 et deux jours plus tard il annonce deux tournées. Une mondiale, et une francophone. Certaines salles sont sold-out au bout d’à peine quelques semaines.

Son concert à Lille a été un succès. Même si la salle n’était pas complètement pleine, le public a fait un bruit monstre pour Rilès. Lui comme le public ne voulait pas quitter le Zénith. L’ambiance était vraiment incroyable. Ce n’est sans doute pas la dernière fois que l’on verra Rilès sur de grandes scènes. Il a produit plus de 200 morceaux et maquettes entre sa pause et la production de son nouvel album. Il n’a donc pas fini de nous surprendre, pour peut-être même gagner des prix.

MATTEO URRU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s