Greendy Pact : renouveler son dressing sans acheter un seul vêtement

Payer en échangeant ses anciens vêtements ? C’est le Greendy Pact, un concept de mode responsable développé par Camille Courmont. Après sept mois de travail, ce nouveau commerce de proximité fera son apparition rue Pierre-Mauroy à Lille, fin janvier.

Camille Courmont, Fondatrice de Greendy Pact – Photo : Marthe Dolphin

CUBE : Peux-tu te présenter ?

Camille : Je m’appelle Camille Courmont, j’ai 31 ans. Je suis diplômée d’un master en marketing de communication à l’ISTC de Lille, depuis 2011. J’ai commencé à travailler en tant que cheffe de projet et chargée de communication, dans une association en prévention de la santé, en cancérologie. Puis, j’ai décidé de partir voyager. Quand je suis revenue, j’étais toujours en cancérologie, responsable de communication sur la prévention auprès des professionnels de la santé et du grand public. Par la suite, je suis devenue consultante en communication dans une agence lilloise. Pendant les quatre dernières années,  j’ai conseillé  et accompagné les entreprises dans leurs stratégies digitales.

« Après quatre années dans la même agence, j’ai voulu changer, entreprendre, c’est une envie que j’avais depuis pas mal de temps, alors je me suis lancée ! »

Qu’est-ce que le Greendy Pact ? Comment pouvons-nous le définir  ?

Je suis sur ce projet depuis mars 2019, je m’en occupe à plein temps. Aujourd’hui, quand je présente le projet à un public professionnel, je parle plutôt d’un « service d’échange de vêtements de seconde main entre particuliers« . Concrètement, c’est « une boutique d’échange » qui fonctionne par système de points, des Greendies, cumulés selon le vêtement rapporté (0,5 pour un body de bébé, et 3 pour un manteau). Les pièces doivent naturellement être en bon état, tendance et de saison. Les marques disparaissent au profit du coup de cœur esthétique.

La source de bénéfice du Pact repose principalement sur l’achat d’un pass d’entrée, selon le forfait choisi : un jour, un mois ou un an, entre 16 et 144 € pour accéder à la boutique.

Comment est né ce concept ?

Quand j’ai quitté mon ancien travail, j’ai eu une prise de conscience écolo, j’avais besoin de faire quelque chose de bien pour la planète, pour l’environnement. Personnellement, j’aime bien faire du shopping, porter de nouveaux vêtements sans me ruiner. J’ai donc commencé à m’informer sur les conséquences de la mode sur l’environnement, qui est la deuxième industrie la plus polluante au monde. Par exemple, il faut des milliers de litre d’eau pour fabriquer un jean.

« La mode, c’est la deuxième industrie la plus polluante au monde »

Au début, j’avais en tête de faire des locations de vêtements, mais après avoir questionné de potentiels clients, je me suis rendue compte que la direction que je prenais n’étais pas celle attendue. De là m’est venue l’idée d’un « troc permanent » qui se distingue du vide-dressing occasionnel et événementiel. Grâce à Greendy Pact, on peut donc renouveler son dressing de façon économique et écologique, sans contrainte, tout en préservant la notion de plaisir.

Qui t’a aidée à rendre possible ton projet ? 

Je suis basée à Blanchemaille by Euratechnologies à Roubaix et j’ai été soutenue par des coachs, notamment en intégrant le programme Start, qui a pour objectif de développer sa start-up en trois mois. Mais sur le plan opérationnel, nous devons tout réaliser nous-même. Concernant, la communication, avec l’expérience acquise dans mon ancien travail, j’ai une approche stratégique pour attirer la clientèle. Toutefois, je continue à me renseigner, notamment en visionnant des tutos sur YouTube.

 « Je veux réinventer le commerce de demain »

Quels sont tes futurs projets ?

J’aimerais beaucoup développer ce concept ailleurs en France. Je pense qu’il est important que les gens prennent conscience du poids de l’empreinte écologique de la mode pour notre société. Mon but est de réinventer le commerce de demain, aller chercher des clientes habituées à fréquenter des grandes enseignes comme Zara et Mango. Aujourd’hui je suis la seule salariée, mais j’espère pouvoir embaucher dès que possible et ouvrir au public masculin.

A toutes celles qui souhaitent renouveler leur dressing en adoptant une mode plus responsable tout en restant trendy, n’hésitez plus : rendez-vous chez Greendy Pact !

LEA CARRE & MARTHE DOLPHIN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s