Syndicat étudiant : Etre militant à l’heure du COVID-19

Nous avons le mois dernier tiré le portrait du monde syndical dans les universités. Aujourd’hui, le mouvement étudiant est confiné chez lui – seul ou chez ses parents – mais a fort à faire. CUBE a donc essayé d’en savoir plus sur le quotidien de ces militants aujourd’hui. Pour avoir un petit aperçu, nous avons pu prendre contact avec la FSE de Lille (Fédération Syndicale Etudiante).

Nous avons tous été confinés pendant deux mois, et voici que l’on peut doucement reprendre ses activités. Les mesures de distanciation sociale sont toutes fois toujours encouragés. Mais ça n’empêche pas et ne décourage pas les manifestants et syndicalistes. Bien au contraire, au delà du monde étudiant, la mobilisation est restée forte. A Cargill, à Fedex, à Amazon, les syndicats ont fait bloc face aux patrons. Certains demandent des meilleures conditions de travail, d’autres revendiquent le droit de retrait. Dans les universités, les syndicats étudiants s’opposent eux aussi contre les décisions de certaines universités.

Une vie étudiante encore plus compliquée

La précarité étudiante, qui pouvait être souvent invisible, s’est aujourd’hui bel et bien matérialisée. A Lille comme partout ailleurs, se nourrir, se soigner et même se loger est un défi dans cette étrange période. Les étudiants restés bloqués dans leur logement étudiant, se sentent très isolés. Beaucoup ont aussi perdu leur emploi. StudentPop estime que 70% des étudiants cherchent actuellement un job étudiant « afin de financer leurs études ». Etant impossible d’aller à la rencontre de ces étudiants, la FSE fait de son mieux pour rester active. « On a pour habitude de militer sur le terrain et d’être beaucoup dans la pratique donc ça a été un gros changement. » nous raconte Camille G., responsable FSE à Lille. Toutes les actions se dématérialisent. Les sections locales et nationales sont désormais très présentes et réactives sur les réseaux sociaux. Des adresses et des contacts sont donnés pour trouver de l’aide, notamment pour se soigner. Un mail est aussi mis à disposition des étudiants.

Si les campus sont fermés, la vie continue pour l’Université. Directions, professeurs et étudiants, se rassemblent, en ligne, pour continuer à gérer la situation actuelle. L’instance la plus importante est évidemment le CA, mais le conseil qui concerne davantage les étudiants, est le CVFU. La Commission de la Formation et de la Vie Universitaire. C’est à travers ce comité, que l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiant.e.s étrangères a été votée l’an dernier. Mais quels sont les enjeux du CVFU aujourd’hui ? Le principal sujet fut évidemment les modalités et dates d’examens. Un sujet qui a fait débat partout en France.

Une démocratie interne limitée

Ilona A., représentante FSE au CVFU du campus SHS à Lille, souligne les nombreux problèmes auxquels les étudiants font face dans cette commission. « La CFVU permet d’avoir accès à un certain nombre d’informations importantes mais les élu.e.s étudiant.e.s y sont extrêmement minoritaires. » Il n’y a en effet que 4 élus étudiants par campus. Des élus, qui d’ailleurs, ne sont souvent pas capables de se mettre d’accord. En effet, à l’Université de Lille, c’est Inter’Asso qui est majoritaire et qui va rarement contre les propositions de la directions.

Une méthode de travail à distance qui est donc contrainte. Et avec elle, ses lots de difficultés. Ilona dénonce un manque d’échange et de démocratie sur les modalités d’examens et la continuité pédagogique. Les échanges ont duré deux jours entre le 6 et 7 avril. Le vote s’est déroulé le 9 avril. En plus de cela, la motion et les propositions de la FSE/Solidair.e.s n’ont pas été votés. La raison ? L’Université a déclaré qu’il n’était pas spécifié dans le mail que la motion devait être votée. La FSE a tout de suite saisi le tribunal administratif, mais la réponse se fait toujours attendre. « Le tribunal aurait pu exiger des modalités égalitaires et adaptées à la situation » note Camille.

Vous avez donc passé des examens en ligne, sous forme de QCM ou de petite dissertation à rendre dans un temps impartis. Comme à Paris I, la télésurveillance à travers les webcams des étudiants a été abordée, mais visiblement rejetée. Mais ces modalités ne conviennent pas à la FSE. « Plusieurs étudiant.e.s ayant passé des partiels sous ce format nous ont dit n’avoir pas pu finir l’examen » annonce Ilona.

Cité universitaire : bloquée dans l’anormal

Le syndicat n’est pas resté inactif pendant 2 mois. Cela a même été un moment idéal pour interagir avec les camarades sur le reste du territoire. Les réunions syndicales hebdomadaires se sont poursuivis et ils ont pris du temps pour former les militants. Tout doucement, les militants espèrent réapparaître sur le terrain. Le déconfinement est déjà une porte ouverte, mais des mesures hygiéniques seront prises. « En Cité Universitaire, on essaie d’informer les étudiants par des affiches et sous peu, par du porte à porte. » prévoit Camille.

Un accompagnement physique qui va sans doute soulager certains locataires, notamment ceux vivant dans les cités Gallois ou Camus, connues pour être insalubres. La Cité Gallois est celle qui fait le plus parler d’elle dans la région lilloise, avec ses cafards et punaises de lit. Le Monde en a d’ailleurs fait un article récemment. Diplomeo rappelle aussi dans un récent sondage que 7 jeunes sur 10 vivent dans moins de 30m². Pour Camille, l’exonération des loyers en Cité Universitaire, c’est le minimum que le CROUS puisse faire. « Payer un loyer pour vivre dans des conditions indécentes, ce n’est pas normal » lâche t-elle. Des cagnottes sont cependant actives, et la FSE travaille avec d’autres associations, comme « Agir ensemble pour les étudiant.e.s ». Camille termine et insiste sur la nécessité de soustraire les loyers. « Ils devraient être exonérés. Pour lutter contre la précarité étudiante qui s’aggrave encore plus aujourd’hui… ». La lutte étudiante est loin d’être terminée.

MATTEO URRU

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s