L’art du bambou : entretien avec Hajime Nakatomi, maître de la vannerie japonaise

Artiste à la renommée internationale depuis presque 20 ans, le Japonais Hajime Nakatomi, spécialiste du travail du bambou, retrouve la France pour la foire parisienne Asia Now. Pour l’occasion, Cube a pu s’entretenir avec le maître sur son parcours, ses influences et sa vision du monde.

L’art asiatique à l’épreuve de la crise sanitaire

La sixième édition de la foire d’arts asiatiques, se déroulant du 21 au 24 octobre dans le 8e arrondissement de Paris, compte cette année la présence de neuf artistes de la galerie Mingei Japanese Arts, spécialisée dans l’art de la vannerie japonaise en bambou.

La vannerie est l’art de tresser des fibres végétales pour créer des objets. Dans le cadre du Japon, il s’agissait de réaliser des paniers destinés aux cérémonies bouddhistes.

Parmi eux le maître Hajime Nakatomi, qui comme ses pairs a été exposé au Musée du quai Branly – Jacques Chirac en 2018 dans le cadre d’une exposition consacrée à l’art du bambou.

C’est la première fois que vous participez à la foire Asia Now, qu’est-ce que cela représente pour vous ?

C’est une grande opportunité pour moi, j’en suis très heureux. Je ne peux malheureusement pas me rendre sur place à cause de la crise sanitaire mais j’attends avec impatience les retours du public. J’espère qu’ils ressentirons l’aspect naturel de mes œuvres : beaucoup pensent qu’elles sont composées de métal mais c’est uniquement du bambou.

Quiet Sea
L’appel du bambou

Pourquoi avoir choisi le bambou à la place d’autres matériaux ?

J’étais fasciné par le bambou. C’était un choix logique pour moi, je n’y ai même pas réfléchi, c’est comme si j’en étais amoureux. J’aime le fait de pouvoir utiliser une grande diversité de matériaux simples dans mes œuvres. L’inverse ne m’irait pas : ce serait comme composer une chanson avec une seule guitare.

Melody of the prismes

Vous avez été formé par Honda Shōryū, que représente-t-il pour vous ? Qu’avez-vous appris de lui ?

Honda Senseï, de par son travail original, a révolutionné le monde de la vannerie japonaise en bambou. C’est quelqu’un de très humble, il n’échange pas vraiment avec son public. La liberté qu’il me laissait dans le processus de création a eu un grand impact sur ma manière de travailler. Avec lui j’ai appris que je pouvais créer des œuvres originales sans utiliser d’outil ou de technique complexe : certaines de ses méthodes sont juste magiques !

Votre travail peut être qualifié de mélange entre tradition et modernité, pensez vous que cela s’applique au Japon en général ?

Je pense que notre éducation influence notre travail, à cet égard, mon art provient d’une éducation moderne et traditionnelle qui représente une facette du Japon. Cependant c’est loin d’être le cas de tous mes compatriotes, cela change en fonction du point de vu de chacun.

Frill II-01
Le monde comme modèle

Quelles sont vos influences ? Qu’est-ce qui vous inspire le plus dans la vie quotidienne ?

Ma plus grande influence serait mes enfants, le fait de les voir grandir. Il y a également le passage des saisons qui joue sur mon travail : ce sont d’infimes changements que l’on constate tous les jours uniquement si l’on est assez attentif, cela m’inspire beaucoup.

En tant qu’artiste, plus nous sommes proches de chez nous, plus nous manquons d’objectivité sur notre travail.

Vos œuvres sont exposées à l’étranger depuis le début des années 2000, la reconnaissance internationale a-t-elle influencé votre travail ?

L’art du bambou est très apprécié à l’étranger et paradoxalement peu connu au Japon. Je pense qu’en tant qu’artiste, plus nous sommes proche de chez nous, plus nous manquons d’objectivité sur notre travail. En dehors de mon pays, je me sens plus légitime : les amateurs d’art étrangers me font redécouvrir mes œuvres sous des aspects que je n’aurais pas envisagé. C’est grâce à cela que j’ai pu me faire connaître. De nos jours, il y a également les réseaux sociaux qui aident à accroître la notoriété.

Prism Ellipse, blessed cloud

Des artistes/personnalités françaises vous-ont elle influencé ?

En terme de sculpture, le premier nom me venant en tête est celui d’Alberto Giacometti, qui n’est pas français mais qui a vécu à Paris. Lui comme moi avons une conception similaire de l’art : pour capturer l’essence d’une chose, il faut se concentrer sur les éléments extérieurs à cette dernière.

J’admire également l’anthropologue Claude Levi-Strauss et le philosophe Emmanuel Levinas, tous deux ont eu beaucoup d’influence dans leurs domaines, ils sont une source d’inspiration.

Le bambou comme remède

Avez-vous des conseils à donner à quelqu’un qui voudrait se lancer dans la vannerie de bambou ?

L’artisanat du bambou au Japon est caractérisé par la diversité et la maturité de la création, et ce à toutes les étapes, du tricot jusqu’à la finition, en passant par le choix de la forme. Il faut savoir se servir du bambou en fonction de ses objectifs. Les méthodes de culture du bambou sont assez courantes dans le monde, vous pouvez maîtriser les méthodes de construction de base rapidement. Après cela c’est tout un monde qui s’ouvre à vous, n’hésitez plus et foncez !

Personne ne peut vivre sans la terre, les humains font également parti de la nature.

D’autres conseils à donner à un artiste qui voudrait devenir professionnel ?

Je pense qu’au départ il est préférable de faire ses armes dans une région où il y a peu de concurrence : s’il y en a beaucoup en France et peu au Japon, pourquoi ne pas tenter le Japon ? Après tout le monde est vaste !

Prism Triangle, red and black

Au Japon on pense que le bambou a le pouvoir de chasser le mal, pensez-vous qu’une telle énergie soit encore d’actualité ?

En pénétrant dans une forêt de bambous, vous sentirez comme une sensation de pureté, nous pensons que cela fonctionne avec les gens du monde entier. Personne ne peut vivre sans la terre, les humains font également parti de la nature.

Propos recueillis par KEVIN CORBEL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s