“Mon plus beau tour de magie, c’est ma transformation”

Passionné de magie depuis ses 14 ans, Elliot Verschueren détient un parcours de vie bien particulier. Ayant gravi les échelons petit à petit, le voilà désormais installé dans le monde de cette discipline exigeante, qui l’a accompagné tout au long de son adolescence. « Je suis un magicien, je me transforme. » Rencontre.

Note de la rédaction : article réalisé avant les dernières restrictions sanitaires annoncées par le gouvernement le 28/10

Elliot Verschueren est née le 5 janvier 1999 à Lomme, dans le Nord de la France, sous le nom de Elodie Verschueren. Passionné de spectacle depuis le plus jeune âge, devenir artiste était une évidence. « Je me disais « Quand je serai grand, je serai artiste », mais sans jamais réellement trouver mon art » explique-t-il. Mais lors d’une semaine de vacances à Nice en avril 2013, le magicien Dorïan Maknamara lui fait découvrir le monde de la magie et lui partage sa passion lors d’un stage d’initiation pour les vacanciers. A la fin du séjour, ils présenteront, avec lui, un spectacle en public. Tout de suite émerveillé par cet univers magique, ce stage fut une révélation, un coup de cœur, une évidence.

Edi Cappera, shooting de mai 2019. Photo : Dan et Nat Image

“C’était incroyable pour moi du haut de mes 14 ans de présenter mon premier tour de magie en public.”

Après ce stage, la magie est devenue une véritable passion, et il était impossible de lui enlever son paquet de cartes des mains. Il a alors commencé à prendre des cours à l’école « Classe Magique » et à créer des petits numéros pour sa famille et ses amis. Un soir où il faisait un petit spectacle devant un public, les retours ont été exceptionnels et « ma maman était présente, je l’avais rejoins tout de suite pour lui dire « C’est ça que je veux faire toute ma vie » se souvient-il aujourd’hui.

Toujours énormément inspiré par Dorïan Maknamara, mais aussi par d’autres personnalités comme Grégory Lemarchal, Frédéric Da Silva, ou encore David Copperfield, la magie lui apporte alors énormément en lui permettant de vaincre sa timidité, de s’ouvrir, de partager du bonheur et de donner un sens à sa vie.

« Et surtout, la magie m’a donné la conviction qu’il faut croire en ses rêves ! »

Et c’est à partir de là, que tout a commencé. « Au début, je faisais des spectacles pour les anniversaires, les mariages, j’ai fait des concours dans lesquels j’ai eu de nombreux prix. » Puis, c’est à la période du lycée qu’il a commencé à être invité à participer à des festivals de magie, à travailler dans des cabarets, tout en continuant à étudier à côté. Une fois le baccalauréat en poche, il s’est lancé dans la création de son spectacle « Univers Mentalistique », qui sortira en octobre 2018. Il le produira ensuite dans toute la France jusqu’en 2020 sous le nom de scène “Maëlys Cappera”, qui deviendra ensuite “Edi Cappera”.

Affiche du spectacle « Univers mentalistique » de Maëlys Cappera

Mais malgré cette passion et ce bonheur que lui procure la magie, il sent qu’un mal-être est et demeure en lui depuis toujours : « Quand je suis né, j’étais Elodie. J’étais très mal dans ma peau et j’ai toujours ressenti qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas. » Elle commence alors à se chercher, à s’écouter, à se renseigner…

« J’ai compris que j’étais un garçon enfermé dans le corps d’une fille »

Show de Maëlys Cappera au cabaret Katy Folies. Photo : Didier Parsy

Et c’est à l’âge de 20 ans qu’il décide d’en parler, de l’assumer, et de se battre pour devenir qui il est vraiment. Et malgré les nombreux moments de doute et d’appréhension, il fut impressionné par le nombre de personnes qui l’ont soutenu et le soutiennent encore aujourd’hui. Il explique d’ailleurs n’avoir jamais eu vraiment de soucis particuliers concernant le regard des autres, mais avoir déjà croisé des gens qui trouvent cela étrange, ce qu’il comprend parfaitement.

« J’ai beaucoup de chance, mais je pense aussi que les gens ressentent à quel point je suis plus heureux »

Après un traitement hormonal et une opération en septembre 2020, il est alors un homme et un magicien beaucoup plus libéré, bien dans son corps, et dont la vie est beaucoup plus simple depuis : « J’ai enfin pu devenir qui je suis réellement au fond de moi, et aujourd’hui, je suis enfin heureux ! » Il peut maintenant beaucoup plus se concentrer sur ses projets, en étant davantage optimiste et déterminé à avancer. Il a réussi à faire de la magie son métier, et enseigne même dans l’école où il a été formé depuis deux ans ! Malgré la pandémie de la Covid-19 qui complique un peu les choses, il espère que le monde du spectacle pourra bientôt reprendre et qu’il pourra produire comme prévu son nouveau spectacle « Rêve Magic » à partir de novembre 2020.

Edi Cappera lors de l’avant première de son spectacle, ce 20 octobre 2020.

A travers son parcours, Elliot aimerait beaucoup pouvoir aider les personnes qui s’identifient à son histoire mais n’osent peut-être pas passer le cap… « C’est un moment pas facile, mais il faut le faire quand on le sent… parce qu’après, on est beaucoup plus heureux, libéré d’un poids lourd sur les épaules. »

« Soyez vous-même ! N’ayez pas peur de vous libérer… Soyez heureux ! »

MARINE PATTYN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s